03.68.78.16.00 contact@lmcp.fr
Analyser et comprendre son environnement concurrentiel

Analyser et comprendre son environnement concurrentiel

Analyser et comprendre son environnement concurrentiel dès la rentrée

L’analyse de votre environnement concurrentiel ne s’effectue pas uniquement durant la création de votre entreprise.
L’environnement recouvre une grande diversité d’influence, certaines pouvant impacter directement votre société.
Votre analyse doit être régulièrement mise à jour car le marché est en perpétuel mouvement.
Et si vous profitiez de la rentrée pour refaire le point ?

L’étude de votre marché

Activité de recherche et d’analyse de certains éléments spécifiques à votre marché et à vos concurrents, l’étude concurrentielle ne demande pas un suivi régulier.
Cependant avec les mouvements continus du marché, il est important de vérifier les potentiels changements sur ce dernier.
Cette étude a pour but de comprendre et d’anticiper les besoins des consommateurs.
Elle n’est pas uniquement réservée aux sociétés qui souhaitent se lancer et peut répondre à divers objectifs :
Analyser la situation du marché existant avant de se lancer.
Comprendre et anticiper les besoins et les attitudes des consommateurs sur la base de leur mode de vie, de consommation ou encore d’utilisation d’un produit.
Mesurer la satisfaction de vos clients par rapport à vos biens ou services dans une optique de démarcation.
Vous pouvez tout à fait réaliser une étude quantitative sous forme de sondage afin de récolter des données chiffrées ou encore effectuer une étude qualitative en recueillant des avis auprès de vos consommateurs.

La veille concurrentielle pour rester attentifs aux activités de vos concurrents

Et si vous gardiez un œil sur les faits et gestes de vos concurrents ?

L’activité de veille concurrentielle s’inscrit dans la durée et vous demande de rester attentif à ce que fait la concurrence.
L’arrivée de la rentrée peut constituer le moment idéal pour vérifier les éventuels changements effectués par vos concurrents.
De nos jours, trop peu d’entreprises peuvent se permettre de négliger l’évolution de leur environnement.
Des domaines comme les technologies de l’information, la biotechnique, le marketing, l’industrie, la sécurité intérieure ou encore la mode, demandent un suivi rigoureux et régulier car leurs cycles d’affaires sont plus courts et connaissent des innovations de rupture fréquentes.
Tout entreprise a tout intérêt à mener à bien vos actions de veille car elles peuvent constituer une pratique de bonne gouvernance et de gestion responsable des risques.
Il est essentiel de prévoir ce qui pourrait éventuellement se passer et ainsi saisir les opportunités qui s’offrent à vous.
 De plus, vous serez plus à même de déjouer les menaces potentielles sur votre marché et recadrer vos stratégies.

Définir son positionnement concurrentiel

Le positionnement concurrentiel constitue un vrai choix pour l’entreprise.
C’est une décision fondamentale pour chaque dirigeant qui se doit de donner la direction à suivre ainsi que la vision de la société.
À la rentrée, vous pouvez tout à fait faire le point sur votre situation et analyser la place que vous occupez sur votre marché en analysant vos parts de marché.
Êtes-vous leader ? Challenger ? Suiveur ? ou encore Outsider ?
Votre position concurrentielle repose sur vos compétences et vos facteurs clés de succès et chaque dirigeant doit intégrer dans son analyse deux variables :
1: L’évolution de son environnement
2: L’évolution du degré de maîtrise des facteurs clés de succès

En résumé ce qu’il faut retenir pour mener votre analyse concurrentielle :

  • Nos conseils pour une étude de marché optimisée :
Posez-vous les bonnes questions :
  • Si vous souhaitez créer une entreprise, demandez-vous ce que vous allez vendre ?
·         À qui ?
·         À quel besoin mon offre répond-elle ?
·         Définissez la méthodologie que vous souhaitez mettre en place
·         Interprétez vos résultats afin de vous donner des pistes d’amélioration de vos offres ou services.
Si vous ne disposez pas d’un spécialiste pour mener ce genre d’étude en interne, vous pouvez tout à fait passer par un organisme externe.
  • Nos conseils pour mettre en place votre veille concurrentielle :
Avant toute chose, vous devez revoir la sélection de vos concurrents.
Avec les évolutions du marché, vous n’êtes pas à l’abris de voir apparaître de nouveaux entrants prêts à vous prendre quelques parts de marché.
Listez-les et divisez-les en 3 catégories, afin d’avoir une meilleure visibilité de la situation.
Vos concurrents directs :
  • Il s’agit de ceux qui ont le même cœur de cible que vous et qui proposent un produit ou service similaire au vôtre.
Vos concurrents indirects
  • Ce sont ceux qui proposent un produit ou service différent du vôtre mais qui répond à un même besoin.
  • Vos concurrents de substitution : les produits ou services proposés sont différents des vôtres mais sont destinés à la même cible.
De plus, essayez de vous glisser dans la peau des clients de vos concurrents.
Pour ce faire, demandez-vous comment ces derniers vendent-ils leurs produits ou services ? 
Vous pouvez vous rendre directement en boutique ou simplement sur leur site internet et sur leurs réseaux sociaux et ainsi comparer votre stratégie à la leur. 
Nos conseils pour définir son positionnement concurrentiel :
Établissez un diagnostic commercial de votre entreprise en analysant la concurrence avec la méthode des 5 (+1) forces de Porter.
  • Découvrez et cultivez les points de différenciation de votre entreprise et votre valeur ajoutée.
  • Soyez cohérent avec votre positionnement, seule la proposition de valeur compte.

Des outils à votre disposition

Des outils à votre disposition pour rester en avance sur votre marché : 
Pour vous aider dans vos démarches, il existe de nombreux outils digitaux qui vous permettent d’analyser votre concurrence dans les moindres détails.
Vous distinguerez ainsi les points qui constituent leurs forces et ceux qui définissent leurs faiblesses en analysant différents types de veille (média, réseaux sociaux, tarifaire, site internet, éditoriale).
Ainsi vous aurez une meilleure vision sur les opportunités et menaces pour votre entreprise.
  • Ahrefs: cet outil vous offre la possibilité d’analyser le backlinks de vos concurrents. Vous verrez ainsi le nombre de backlinks du site, le nombre de domaines référant, le volume de trafic naturel et le nombre de mots-clés organiques.ahrefs logo
    Google Alertes: cet outil gratuit proposé par Google, est très utile si vous souhaitez effectuer votre veille concurrentielle sur le web. Vous recevez des alertes directement dans votre boîte mail lorsqu’une page ou un article contient un mot-clé spécifique. logo google alerts
 SEMrush: ce logiciel simple d’utilisation, vous permet d’analyser très clairement l’activité marketing de vos concurrents : SEO, publicité, content marketing, social marketing.

semrush logo

  • SimilarWeb : il s’agit de l’un des meilleurs outils gratuits pour obtenir des statistiques de trafic des sites web de vos concurrents. Vous pourrez ainsi établir un benchmark des données concurrentielles aisément.

    similarweb logo

« Le plus difficile est de se décider à agir, le reste n’est que de la ténacité »
Amelia Earhart

Contact

Confidentialité

Réviser sa stratégie de prospection

Réviser sa stratégie de prospection

 

6 étapes pour réviser sa stratégie de prospection et être au top à la rentrée !

La rentrée est très (trop !) souvent propice aux réunions bilans des actions réalisées lors du 1er semestre, l’occasion d’apporter
quelques axes d’amélioration, de relancer des prospects ou de conquérir de nouveaux marchés ! 
Mais comment réviser et optimiser sa stratégie commerciale sans pour autant alourdir un plan de charge déjà bien fourni ?

Nous vous proposons une check list en 6 étapes pour réussir votre rentrée :

1- Redéfinir ses objectifs

Avant toute chose, posez vos objectifs (CA, nombre de nouveaux contrats attendus,…).
Faut il concentrer vos efforts de prospection sur un produit en particulier, ou sur une certaine cible client ? 
Révisez les objectifs fixés en début d’année, faites le point et ajustez-les si nécessaire.

2 – Quel(s) produit(s) et service(s) présenter ?

Donnez et vous recevrez ! Avant de vouloir vendre vos produits ou services, écoutez votre  prospect, il  enrichira votre argumentaire !
Vous pourrez ainsi proposer le produit adapté à son besoin, il sera d’autant plus sensible à sa valeur ajoutée.

 3.Quelle est ma cible ?

Le choix de sa cible est un autre facteur clé de votre stratégie, un petit état des lieux s’impose entre les prospects actuels, les prospects
relatifs, ou potentiels, les clients de la concurrence et enfin ceux qui n’auront pas besoin du produit.
Définissez bien votre la zone géographique, taille des entreprises et surtout l’interlocuteur à cibler :
Directeur commercial, marketing, ou le dirigeant, etc.
Plus votre ciblage sera affûté plus vous serez à l’aise dans vos prises de contacts

4 – quels canaux de communication utiliser ?

Le comportement des acheteurs évolue sans cesse, 80% d’entre se renseignent en ligne pour identifier une société, un produit.
  Il convient donc de pluraliser les canaux de communication, une présence digitale devient indispensable, pensez donc à bien mettre
en place votre stratégie digitale, démarche qui complètera votre action commerciale.
 En fonction de votre secteur d’activité et de votre business model, un contact commercial reste nécessaire pour conclure une vente.
Une bonne démarche Social Selling (attirer un prospect puis vendre via les réseaux sociaux) permet d’obtenir de nombreux contacts,
c’est à vous de jouer vous les transformer en clients !

5 – Quelles actions vais-je mettre en place ?

De la TPE à la grande entreprise, plusieurs actions peuvent venir compléter votre développement commercial.
Pensez à créer une newsletter qui permettra à vos contacts de recevoir vos actualités produits et corporate.
Créez et alimentez votre blog entreprise même si vous n’avez pas vocation à vendre directement en ligne.
Vous créez votre visibilité et construisez votre crédibilité !
Vos futurs clients pourront ainsi se renseigner sur vos produits, vos équipes, votre société.
L’heure est au digital, relayez ces informations directement sur les réseaux sociaux de Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram, Google +…
en veillant bien à adapter le contenu à chaque réseau qui dispose de ses propres spécificités et code d’utilisation !

6 – Ais-je anticipé ma ressource commerciale ?

Chercher des nouveaux clients et développer son business, oui ! Mais êtes vous suffisamment staffé en interne ?
Veillez à vous assurer de disposer de la force commerciale et marketing suffisante en interne pour assurer le suivi de la prospection téléphonique et digitale, les rdvs, la gestion de la relation clients/prospects, la tenue du blog et des réseaux sociaux !
Tant d’actions mises en place conjointement nécessite un process clair et précis entre chaque maillon !
La réactivité est un gage de qualité et de sérieux qui vous permettra de vous démarquer de vos concurrents !

Alors prêt à vous lancer ?

Contactez nous sur les Réseaux Sociaux ou directement pour en discuter !

La notoriété : quel impact pour l’entreprise ?

LA NOTORIÉTÉ : quel impact pour l’entreprise ?Quelle est l’importance de la notoriété sur l’entreprise et son activité ? Développer sa notoriété est un des objectif clé d’une entreprise si elle veut performer sur son marché et atteindre ses objectifs. Voici un...

Analyser et comprendre son environnement concurrentiel

Analyser et comprendre son environnement concurrentiel dès la rentréeL’analyse de votre environnement concurrentiel ne s’effectue pas uniquement durant la création de votre entreprise. L'environnement recouvre une grande diversité d'influence, certaines...

Comment déconnecter cet été ?

Comment se déconnecter cet été ? Avec l’arrivée des congés d’été, il est temps pour vous de vous déconnecter de votre travail. Profitez du moment de détente qui vous est accordé. Cependant, la déconnexion partielle ou totale n’est envisageable qu’avec une...

Créer son persona marketing

STRATEGIE ACCOMPAGNEMENT - COMMERCIAL - MARKETING : 03.68.78.16.00 CREER SON PERSONA MARKETING ➤ Dans toute stratégie marketing, il est nécessaire de penser à la création d’un persona. Beaucoup d’entreprises préfère communiquer sans se préoccuper des attentes de...

Linkedin, une stratégie à exploiter !

STRATEGIE ACCOMPAGNEMENT - COMMERCIAL - MARKETING : 03.68.78.16.00 Stratégie Linkedin ➤ Trouver des clients sur Linkedin : la stratégie à adopter ? Linkedin est le réseau social idéal pour trouver de nouveaux prospects et interagir avec eux ! C’est un acteur,...

Être un leader inspirant

ETRE UN LEADER INSPIRANT Savoir encadrer une équipe est bien mais savoir l’inspirer c’est mieux !  Être un leader inspirant amène du désir, crée de l’engagement et permet de mener un groupe d’individus au sein d’une entreprise.  Par ailleurs, tout le monde...

Workshop ECAM Strasbourg 2019

LMCP Workshop LI[N]KME : Créer du lien sur les réseaux sociaux professionnels Avec la participation de Laurianne Metzinger, Jérémie Lotz & Mathieu Clavon Participez à un workshop d’un nouveau genre avec les étudiants de 2ème année du cycle ingénieur de...

Social Selling academy CCI Mulhouse

Maison de l'Entrepreneur social selling academy 26 Mars 2019 Retrouvez Jérémie Lotz de la société NOIIZY, Laurianne Metzinger de la société LMCP, Nathalie Wirth Ikedjian de la société OneRH pour une introduction sur le social selling ! Un grand Merci à Alsace 20...

La stratégie de contenu

Pour une entreprise qui veut renforcer sa présence sur le web, construire une stratégie de contenu est l'une des options les plus pertinentes. Vous le savez, chaque jour, toujours plus d'informations sont publiées sur Internet. La stratégie de contenu, lorsqu'elle...

Social Selling Academy

SOCIAL SELLING ACADEMYContact organisateur CCI Alsace Eurometropole Christelle DAGUET Adresse : 8, rue du 17 novembre 68100 Mulhouse FRANCE Téléphone : 03 89 66 78 07 Portable : 06 32 39 46 06 Site : http://www.alsace-eurometropole.cci.fr Descriptif Social Selling...

booster la notoriété de son entreprise en dehors des réseaux sociaux

3 astuces pour booster la notoriété de son entreprise en dehors des réseaux sociaux   A l'heure du web, les opportunités et les stratégies ne manquent pas pour faire connaître son entreprise. Tout peut d'ailleurs aller très vite. J’ai remarqué qu'un...

Et si, en 2019, on replaçait l’Humain au cœur de l’entreprise ?

Et si, en 2019, on replaçait l'Humain au cœur de l'entreprise ?   Nous vivons à une époque formidable. La technologie est omniprésente et nous assiste dans une variété toujours plus impressionnante de tâches. En entreprise, le temps gagné grâce aux...

Contact

Confidentialité

Les vœux de Noël, une occasion de communiquer !

Les vœux de Noël, une occasion de communiquer !

Les vœux de Noël, une occasion de communiquer à ne pas manquer !

En cette période de fin d’année, tout le monde est dans la dernière ligne droite avant la sacro sainte pause de Noël. Le nez dans vos dossiers, derrière votre écran, ou pendu au téléphone, vous êtes en train de clôturer les dernières affaires de 2018.

Cette semaine et jusqu’à Noël, vos échanges téléphoniques ou emails seront plus détendus que de coutume, vous souhaiterez certainement de bonnes fêtes à vos interlocuteurs que vous aurez au bout du fil.

Alors pourquoi ne pas le faire pour tous vos contacts ?

Avez vous prévu d’envoyer des vœux de Noël à vos clients, fournisseurs et partenaires ? Si vous ne l’avez pas fait, il est temps de vous y mettre !

3 bonnes raisons pour envoyer vos vœux maintenant :

  • Vos correspondants sont dans un état d’esprit favorable à une communication festive. Ils s’apprêtent très probablement à prendre quelques jours de repos pour Noël et votre carte va les toucher au bon moment.
  • Vous allez leur adresser une communication festive, « non commerciale », sans promotion ni focus marketing appuyé. Pour une fois, ils ne sentiront pas ciblés, et encore moins spammés.
  • Vous vous démarquerez de la plupart des entreprises qui attendent le début d’année pour envoyer leurs vœux.

Quel est le bon moment pour envoyer mes vœux de Noël ?

En fait, la meilleure période pour envoyer vos vœux de Noël se situe entre le 15 et le 23 décembre : l’activité est plus calme et il flotte déjà un air de fête au travail.

Quel support choisir ?

Sans hésiter, optez vous une carte de vœux électronique : un joli visuel, un message festif, votre signature, et le tour est joué ! C’est simple, rapide et écologique !

Si j’envoie des vœux à Noël, dois-je également envoyer une carte de vœux en janvier ?

Envoyer des vœux en décembre n’est pas contradictoire avec le fait de souhaiter la bonne année.

En décembre, on souhaite de bonnes fêtes, un joyeux noël, et en janvier, avec les vœux de bonne année, vous aurez une occasion de plus pour marquer les esprits de vos correspondants de manière favorable.

Je voudrais bien préparer une carte de vœux électronique,… mais je ne sais pas comment m’y prendre, et je n’ai pas le temps !

Avec mes partenaires je peux vous préparer une carte de vœux clés en main : conception, création et routage par email. Contactez moi vite pour en profiter !

Laurianne Metzinger

Voir nos services dans ce domaine : votre publicité

 

Dirigeants d’entreprise : voici les 7 étapes à suivre pour votre digitalisation

Dirigeants d’entreprise : voici les 7 étapes à suivre pour votre digitalisation

Dirigeants d’entreprise : voici les 7 étapes à suivre pour votre digitalisation

Peu importe votre secteur d’activité, il est essentiel aujourd’hui que votre entreprise soit présente sur Internet. Si ce n’est pas le cas actuellement, vous allez devoir passer par ce que l’on appelle la digitalisation. En tant que dirigeant, il vous revient d’impulser cette transformation. Mais cela ne veut pas dire pour autant que c’est naturel pour vous. Afin de vous aider,

voici les 7 étapes que vous devrez suivre pour réussir la transformation digitale de votre entreprise.

 

Etape n°1 : Soyez convaincu !

 

On peut dire que pour cette première étape, tout se passe dans la tête. Si vous pensez qu’Internet n’apportera rien à votre entreprise mais qu’il faut suivre le mouvement, votre transformation digitale ne pourra pas être réussie. Il faut être convaincu ! Alors renseignez-vous : vous verrez rapidement tout ce que le web peut offrir à votre entreprise. Les opportunités sont très nombreuses et varient d’un secteur d’activité à l’autre. Mais une chose est certaine : une entreprise qui n’est pas présente sur Internet passe à côté de la meilleure source de visibilité actuelle.

 

Etape n°2 : Faites un état des lieux

Maintenant que vous êtes convaincu que votre entreprise bénéficiera de sa transformation digitale, il va falloir déterminer en quoi consistera cette transformation. Car, bien souvent, les entreprises ont entamé leur digitalisation sans vraiment s’en apercevoir. Peut-être votre entreprise a-t-elle déjà un site web.

Mais est-il performant ?

Est-il bien référencé ?

Quelle part de vos salariés est présente sur les réseaux sociaux en mettant en avant son rôle dans l’entreprise ?

 

Tout cela devra figurer dans votre état des lieux.

Il devra présenter tout ce qui a déjà été fait en matière de digitalisation.

 

Etape n°3 : Sachez vous entourer

 

La transformation digitale de votre entreprise ne pourra pas se faire correctement sans l’intervention de spécialistes. Commencez donc par vous demander s’il y a des personnes au sein de votre entreprise qui pourraient y participer. Faut-il les détacher ponctuellement de leurs missions pour créer un pôle digitalisation ? Faut-il recruter pour créer un service dédié ? Est-il plus judicieux de travailler avec des prestataires extérieurs ? Cette dernière option est intéressante afin de bénéficier d’une expertise pointue dans chaque domaine.

Peu importe la solution que vous choisirez, il est temps de bien vous entourer !

 

Etape n°4 : Établissez une stratégie

 

Une fois que vous serez au clair sur les personnes qui vont gérer la transformation digitale de votre entreprise, il va falloir qu’elles établissent une stratégie. Stratégie à laquelle vous allez bien sûr participer. A partir de l’état des lieux de notre étape n°2, il s’agira de déterminer ce qui reste à faire, l’ordre dans lequel ce sera fait et les retombées à attendre de ces actions. Il est très important d’avoir une stratégie complète et pensée pour votre entreprise. Car toutes n’auront pas la même transformation digitale. Une marque de vêtements aura tout intérêt à être présente sur Instagram, une image vaut milles mots, tandis qu’une entreprise de l’industrie misera plutôt sur LinkedIn. Un exemple parmi d’autres !

 

Etape n°5 : Pensez aux usages clients

 

Cette étape n°5 se fera en fait en même temps que la 4. Au moment d’établir votre stratégie digitale, il faudra penser aux usages clients. C’est-à-dire mettre en relation vos objectifs et les habitudes de vos clients.

Quels sont les réseaux sociaux qu’ils utilisent ?

Quelles informations aimeraient-ils y trouver ?

Sont-ils susceptibles d’utiliser une application mobile pour les services de votre entreprise ? Dans quel objectif se rendront-ils sur votre site ?

C’est en répondant à toutes ces questions que votre stratégie digitale sera pertinente.

 

Etape n°6 : Impliquez vos salariés

 

Une erreur fréquente des dirigeants au cours de la transformation digitale est de la mener dans leur coin avec une équipe dédiée.

C’est ainsi qu’il faudra établir la stratégie, certes, mais il faudra ensuite impliquer toute l’entreprise dans sa mise en place.

Organisez une réunion pour la présenter, briefez chaque service sur ce qui est attendu de ses membres, parlez-leur des comportements à

adopter sur les réseaux sociaux lorsqu’ils parlent au nom de l’entreprise.

Une transformation digitale réussie est une transformation digitale globale. Elle ne peut pas se faire sans vos salariés !

 

Etape n°7 : Soyez présent sur les réseaux sociaux

 

S’il est essentiel d’impliquer vos salariés, il est encore plus important de vous impliquer vous-même !

En tant que dirigeant de l’entreprise, vous avez tout intérêt à être présent sur les réseaux sociaux.

D’après une étude de MDG Advertising menée aux Etats-Unis, 64% des américains déclarent apprécier la présence des dirigeants d’entreprise sur les réseaux sociaux.

Encore plus parlant : ils sont 54% à penser que les dirigeants présents sur les réseaux sociaux sont plus dignes de confiance.

Il y a fort à parier que les français ont la même opinion !

 

Alors établissez votre propre stratégie digitale !