03.68.78.16.00 contact@lmcp.fr
Transformation digitale des entreprises

Transformation digitale des entreprises

 

Transformation digitale des entreprises : connaître les freins pour mieux les lever

Pour bien des entreprises, la transformation digitale apparaît aussi nécessaire que douloureuse. 

On peut très bien savoir que la digitalisation est une étape à ne pas manquer et tout de même tarder à la mettre en œuvre.

Les freins ne manquent pas pour les dirigeants d’entreprises, peu importe la taille de la structure et le secteur d’activité. 

Bien souvent, la transformation digitale est jugée trop compliquée, trop chère, trop stressante. 

En vérité, il n’en est rien. Parole d’expert !

Il s’agit seulement de freins.

Et il est possible qu’ils bloquent votre progression depuis longtemps.

Il est donc temps de faire le point sur ces freins pour mieux les lever. C’est tout l’objectif de cet article.

La transformation digitale : trop complexe ? 

Commençons par un chiffre : 34% des dirigeants de PME/ETI identifient la complexité comme frein n°1 à la digitalisation de leur entreprise, selon une étude menée fin 2017 par BpiFrance.

 

Pour une entreprise qui n’aurait pas encore entamé sa transformation digitale, on peut comprendre que cet univers totalement étranger soit source de souci. Et que, dans l’imaginaire de ces dirigeants, il s’agisse d’une opération complexe. 

C’est peut-être votre cas. 

En réalité, la transformation digitale des entreprises est de plus en plus facile.

 

Tout simplement car beaucoup y sont passés avant vous. Ils ont essuyé les plâtres et rencontré les difficultés mais ont aussi trouvé les solutions ! Aujourd’hui, il suffit de s’inspirer du parcours d’entreprises similaires à la vôtre.

Une fois bien renseigné et bien entouré, vous verrez que la digitalisation n’a rien d’effrayant ni de complexe.

C’est un processus à appliquer, un projet à mener.

Voyez plutôt la transformation digitale comme une opportunité.

Elle va mobiliser toute votre entreprise, tous vos salariés et modifier vos habitudes. C’est une occasion de se renouveler et de s’améliorer.

Pas de compétences en interne ? Ce n’est pas grave !

Si beaucoup d’entreprises rechignent à entamer leur transformation digitale, c’est aussi car elles n’ont pas actuellement de personnel formé pour la mettre en œuvre.

Le manque de compétences en interne est un frein pour de nombreux dirigeants.

Mais, en fait, manquer de salariés ayant les compétences nécessaires est tout à fait logique dans votre cas.

Pourquoi auriez-vous des développeurs web et mobile, un community manager, un spécialiste du marketing digital ou encore un analyste de données numériques dans vos équipes si vous en êtes au stade zéro de votre digitalisation ?

C’est donc un frein que vous pourrez lever facilement.

Ces professionnels qualifiés inondent le marché de l’emploi depuis quelques années.

Que vous décidiez de créer un service dédié, de travailler avec des freelances ou avec une agence, vous n’aurez aucun mal à trouver les compétences nécessaires à votre transformation digitale.

Quel budget pour la digitalisation ?

Un frein que vous rencontrez probablement est la question financière.

Nombreux sont les dirigeants à penser qu’ils manquent de ressources financières pour entamer leur transformation digitale.

D’autres craignent que l’investissement soit trop important par rapport aux résultats apportés par ce processus.

Et l’on comprend aisément pourquoi cela fait peur.

Car la digitalisation d’une entreprise se fait sur plusieurs années.

L’engagement financier sur la durée a de quoi refroidir plus d’un dirigeant.

Si c’est votre cas, sachez que vous n’êtes pas obligé d’investir des sommes pharaoniques.

Vous pouvez très bien y aller par étapes et ne financer qu’un projet à la fois.

Par exemple commencer par des outils numériques internes à l’entreprise.

Puis créer un site internet. Puis une application mobile.

Puis définir et mettre en œuvre une stratégie de marketing digital.

Cela vous permettra de maîtriser les coûts et de bien assimiler chaque changement avant de passer au suivant.

Exterminez votre résistance au changement

Vous avez beau vouloir entamer la transformation digitale de votre entreprise, ça ne signifie pas pour autant que vous accueillez tous les changements à bras ouverts.

Il est tout à fait normal d’avoir peur du changement.

C’est certainement votre cas et celui de vos collaborateurs, de vos salariés. Mais une peur est faite pour être affrontée.

Que vous ayez peur du changement qu’implique la digitalisation ne signifie pas qu’elle ne doit pas avoir lieu.

Cela signifie que vous devez tout faire pour que ces changements soient accueillis le mieux possible.

Pour le dirigeant, cela passe par un leadership affirmé et une bonne information de tous les services.

Impliquez tous vos salariés, agissez avec pédagogie et la transformation digitale de votre entreprise se passera à merveille.

6 idées reçues sur la création de site internet

6 idées reçues sur la création de site internet

,

6 idées reçues sur la création de site internet

Que vous veniez de créer votre entreprise ou que soyez un entrepreneur aguerri, vous savez qu’il est indispensable de posséder un site Internet. On pense, souvent à tort que c’est facile de créer ou refondre un site web, voici mon TOP 6 des idées reçues :

 

Idée reçue n° 1 : Je peux créer mon site gratuitement

Il existe de nombreuses plateformes en ligne qui proposent de créer son site gratuitement. Evidemment c’est tentant, mais rien n’est jamais totalement gratuit. Ces sites fonctionnent sur le business modèle freemium, avec une version de base gratuite et une version plus élaborée payante, sous forme d’abonnement mensuel.

Les sites gratuits ne vous permettront pas d’avoir un rendu professionnel. Vous n’aurez pas de nom de domaine personnalisé, de la publicité apparaitra un peu partout sur votre site, vous serez limité en terme d’arborescence.

Dès que vous voudrez évoluer, vous allez devoir passer à la caisse, avec des options payantes qui vont peser sur votre budget.

Au final, ce qui semble gratuit au début du projet se révèle souvent coûteux à long terme.

 

Idée reçue n° 2 : Je peux créer mon site en quelques heures

C’est faux, créer un site n’est pas un projet à considérer à la légère, tant sur le fond que sur le forme.

Sur le fond, si vous n’avez pas prévu en amont un cahier des charges avec une arborescence pour la navigation et les contenus que vous souhaitez y mettre (textes, images, liens), vous allez vous retrouver avec des pages vides, et le résultat sonnera creux.

Sur la forme, les templates sont accrocheurs et esthétiques, mais lorsque vous vous y mettez, cela devient tout de suite plus fastidieux. Vous ne pouvez pas toujours choisir la structure des pages, ou vous êtes limité en terme de codes couleurs. 

Au final, vous passez énormément de temps pour un résultat qui ne correspond pas à ce que vous attendiez.

 

Idée reçue n° 3 : Je n’ai pas besoin de compétences techniques pour créer mon site

C’est de plus en plus vrai, et il n’est pas nécessaire d’être un as de la programmation informatique pour créer un site Internet.

Les plateformes en ligne promettent une création de site en quelques clics, sans compétences techniques/

Il faut quand même apprendre à utiliser la plateforme, et si vous n’avez pas la fibre informatique cela reste compliqué.

Quelques connaissances en HTML vous faciliteront la vie pour personnaliser votre site quel que soit le CMS (Content management System type WordPress ou Joomla).

Enfin, connaitre les bonnes pratiques du web permettra d’optimiser le référencement naturel de votre site.

 

Idée reçue n° 4 : Pour écrire mes contenus, un peu de copier – coller et le tour est joué !

N’hésitez pas à étudier la concurrence pour vous inspirer, mais ne vous laissez surtout pas tenter par le copier-coller.

Les contenus des sites de vos concurrents sont protégés par le code de la propriété intellectuelle. Ne prenez pas le risque de les plagier, cela pourrait se retourner contre vous !

Les moteurs de recherche comme Google repèrent le contenu copié-collé, le « duplicate content ». Les sites qui en font sont sévèrement pénalisés dans leur référencement, et peuvent même se retrouver totalement blacklistés !

Attention aux sites qui comportent des coquilles, des fautes d’orthographe ou encore des lourdeurs de style, cela fera fuir les visiteurs à toute vitesse !

 

Idée reçue n° 5 : une fois que mon site est ligne, je n’ai plus besoin de m’en occuper

Un site doit être dynamique, refléter l’évolution de votre activité et être régulièrement mis à jour.

Outre les mises à jour techniques, qui suivent l’évolution des logiciels et renforcent la sécurité de votre site, des mises à jour de contenus auront un impact favorable sur votre référencement.

Votre crédibilité sera supérieure auprès de vos prospects ou vos clients avec un site bien entretenu et qui suit les tendances ‘mode’ du web.

 

Idée reçue n° 6 : Je vais faire appel à un ami qui s’y connaît et qui va m’aider gratuitement

Si votre ami est webmaster ou travaille dans une agence de communication, il a probablement les compétences pour vous aider. Mais s’il fait le job bénévolement, il ne s’y impliquera pas à la hauteur d’un projet professionnel.

Le projet risque de traîner pendant des mois, et vous pâtirez du retard. Mieux vaut rémunérer votre ami.

Si votre ami plein, de bonne volonté s’est auto-proclamé expert en sites web parce qu’il a créé un blog il y a 5 ans, vous allez perdre du temps pour un résultat médiocre, et il faudra tout recommencer.

Enfin, assurez vous que votre site est bien en conformité avec la nouvelle norme RGPD qui rentre en vigueur au 25 Mai 2018.

Maintenant que vous en savez plus sur ce qu’il faut faire ou pas pour votre site internet, il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

 

Voir aussi : l’inbound Marketing