09.72.27.46.21 contact@lmcp.fr
Repenser sa stratégie digitale dans son entreprise en 7 axes

Repenser sa stratégie digitale dans son entreprise en 7 axes

Après la période de crise inédite que nous avons traversée, chacun doit faire le point.
Cette crise nous a permis de prendre conscience de l’enjeu stratégique que constitue la mise en place d’une stratégie digitale au sein de toutes les entreprises et de mener une réflexion dans ce sens.
L’objectif principal est de repenser les modèles en mettant en place une stratégie numérique pour le suivi commercial ou la digitalisation du fonctionnement de l’entreprise grâce aux nouvelles technologies en faisant en sorte à impliquer les salariés.
Voyons ensemble comment repenser l’intégration d’une stratégie digitale dans la stratégie globale de votre entreprise en 7 axes.

ANALYSER LES FORCES ET FAIBLESSES DE VOTRE ENTREPRISE

Pour relever cet enjeu stratégique de l’entreprise, il faut au préalable mener une activité d’introspection.
À cette étape, vous devez faire le point, vous poser des questions sur l’état actuel de l’entreprise aussi bien sur le plan commercial, marketing que fonctionnelle et impliquer vos collaborateurs.
Cet audit permet bien entendu de révéler les forces et faiblesses de votre entreprise pour mieux repenser les modèles.

DÉFINIR LES OBJECTIFS DE VOTRE ENTREPRISE

Une fois que vous avez pu faire le point, il faut tenir compte des forces et faiblesses identifiées pour vous fixer de nouveaux objectifs pour relever cet enjeu stratégique.
La stratégie digitale doit porter sur des objectifs et les indicateurs SMART.
La méthode SMART est définie comme : spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporairement définis.
L’objectif doit être spécifique en ce sens qu’il sera personnalisé, clair et précis.
Une belle opportunité de réunir vos différents pôles d’activités en interne et faire le point avec eux pour faire appel à leur intelligence collaborative.Ils doivent être mesurables de manière à ce qu’on puisse le quantifier et faire le point à chaque niveau.
Il s’agit d’un enjeu stratégique qui vous donne l’occasion de fixer de nouveaux objectifs en tenant compte des réalités et des données à caractère commercial existant.Enfin, ils doivent être délimités dans le temps à des dates données.
Là aussi, il faut impliquer les salariés, faire le point avec eux afin d’avoir leur avis respectif sans prise de position, c’est-à-dire avec une prise de hauteur.
De nombreux objectifs sont envisageables tels que : le trafic, la notoriété, la visibilité, l’expérience utilisateurs, le développement de commerce électronique et bien d’autres.

ANALYSER LA STRATÉGIE DE VOS CONCURRENTS

Vos concurrents veulent souvent relever le même enjeu stratégique que vous.
Il est donc indispensable de ne pas oublier de s’impreigner de l’environnement concurrentiel afin de faire le point et de vous positioner selon votre valeur ajoutée et votre ADN, n’oubliez pas l ’adage “souvent imité mais jamais égalé .
Engagez vous avec vos collaborateurs dans cette veille concurrentielle, elle vous permettta d’étudier les concurrents de repérer la marche à adopter et de repenser les modèles commerciaux et digitaux que vous avez envisagés pour l’adapter à votre enjeu stratégique.
Quel message avec quel argumentaire à quel cible ?

CHERCHER A IDENTIFIER VOS CLIENTS

Une clé fondamentale dans la définition de la stratégie du point de vue commercial est l’identification de vos potentiels clients ou prospects.
Cette identification se fait en fonction de leurs profils afin de les ajouter à votre cible dans le but d’établir un Buyer Persona.
Ou cherchent ils l’information? Ou sont ils presents ?
Que puis je leur donner pour les rassurer et ancrer mon expertise dans l’environnement ?

DÉFINIR UNE STRATÉGIE DE COMMUNICATION

C’est une occasion de faire le bilan sur votre présence digitale et vos actions commerciales/marketing.
Comment suis-je présent dans cet environnement et comment passer de la phase 1 à la phase 2 ?
L’investissement dans les réseaux sociaux comme LinkedIn, Facebook, Instagram, Twitter et autres constitue un enjeu stratégique à ce niveau.
De la mise en ligne de vidéos sur YouTube, en passant par le lancement de campagne d’emailings, la creation d’ une application mobile ou la refonte de votre site pour faire valoir votre marque ou servir de support pour le commerce de vos produits (e-commerce).
Une réflexion d’analyse et de cadencement des actions vous permettra d’adapter votre stratégie au fur et à mesure .

ÉLABORER SA STRATÉGIE DE CONTENU

Créer promouvoir convertir
Le Content Marketing ou Marketing de Contenu est une stratégie qui consiste à concevoir, rédiger et partager sur les réseaux sociaux et sur le site des contenus en conduisant les clients identifiés vers l’entreprise en leur fournissant les informations répondantes à leurs attentes et en proposant de la valeur ajoutée.
Cette stratégie implique rigueur, pertinence et régularité pour offrir la meilleure experience utilisateur et en voir les bénéfices dans la durée.
Veillez la aussi à impliquer vos collaborateurs qui sont vos premiers ambassadeurs pour porter le souffle de la marque.

MESURER LA PERFORMANCE DES ACTIONS

Pour arriver à mesurer la performance de votre stratégie du point de vue commercial, vous devez mettre en place une mesure ou définir les indicateurs de performances KPI (Key performance Indicator) qui vous permettront d’analyser les données et de decider si le modèle de fonctionnement en place est pertinent ou si des ajustement sont nécessaires dans le temps.
Vous devez repenser les modèles d’observation du marché, d’introspection sur votre entreprise, des cibles, des opportunités et des concurrents.

COMMENT SE FAIT L’INTÉGRATION ?

Plusieurs solutions sont envisageables, identifier des ressources en interne capables de mener l’analyse, le suivi et la mise en oeuvre.
Définir une équipe en interne qui collaborera avec une équipe externe et compétente en la matière pour combiner la richesses des connaissances en interne et une vision extérieure et objective à la mission.
Cette prise de hauteur par rapport l’objectif commercial permet de faciliter la cohérence de communication, de faire le point plus facilement et de coordination des actions.
“Les deux choses les plus importantes n’apparaissent pas au bilan de l’entreprise” : sa reputation et ses hommes.
Henri Ford

Comment communiquer en période de crise ?

Comment communiquer en période de crise ?

Communiquer en période de crise

Gestion de crise entreprise et communication
Accident industriel, disparition d’un dirigeant climat sociale tendu, crise économique ou sanitaire comme le COVID19.
Toutes les entreprises peuvent, à un moment ou un autre , se trouver dans une situation critique ou leur réputation et leur avenir peuvent être mis en danger.
A quel seuil faut il se déclarer en crise ?

 

  • Lorsqu’un incident causera des victimes ?
  • Lorsque les médias classiques ou sociaux parleront de cet incident ?
  • Lorsque l’activité va cesser ?
  • Lorsque l’entreprise disparaitra ?
Toutes ces étapes peuvent aisément s’articuler.

Une prise de risque contrôlée

En décidant de se déclarer en crise , l’entreprise prend le risque d’inquiéter ses partenaires habituels,(clients fournisseurs, actionnaires, distributeurs).

Les effets peuvent être brutaux : chute du cours de la bourse, baisse des marchés, rumeurs médiatiques…

Il peut être dangereux de se déclarer en crise quand vous n’êtes pas dans l’œil du cyclone.

En revanche ne rien faire quand la tourmente sévit peut également être préjudiciable.

Qu’est-ce qu’une crise ?

Toute crise va débuter à la suite d’un événement imprévu (mais pas imprévisible) qui menace de survie l’entreprise présente un caractère d’urgence dans la décision et a des conséquences internes et externes.
De façon générale, les crises se définissent comme des ruptures qui plongent l’entreprise dans une incapacité temporaire à comprendre les événements et à y répondre.
Les crises nécessitent une grande attention face aux conséquences des décisions et au déroulement des événements.
Le critère le plus souvent retenu pour fixer le seuil de la crise est celui de la menace des intérêts vitaux.

Ne pas communiquer pour communiquer

La communication est au cœur des processus de gestion de crise.
Pour être efficace , elle suppose de respecter deux règles:
Ne pas communiquer pour communiquer :
la communication en situation de crise a pour principal objectif de restaurer la confiance et l’image.
L’entreprise doit avant tout démontrer sa volonté à résoudre les problèmes qu’elle rencontre.
Se défier des recettes miracles : en situation de crise, l’entreprise doit avant tout chercher à comprendre et ajuster sa communication au contexte le plus finement possible à sa problématique.
Une recette qui aura fonctionné avec succès dans une entreprise pourra s’avérer désastreuse dans une autre.

Les effets de la crise sur la communication

La direction de la communication se retrouve dans une situation paradoxale :
elle doit éclairer des situations sans disposer des éléments d’explication.
Elle doit faire face aux nombreuses demandes urgentes des journalistes sans connaître les causes et les conséquences à la crise.
Les plans et dispositifs habituels de communication se révèlent inadaptés pour répondre à l’afflux des questions internes et externes.

L’ organisation de la communication de crise

Avant
Pour bien gérer la communication de crise il faut anticiper et se doter d’outils nécessaires pour faire face au moment venu :
Organisation d’une cellule de crise, préparation des scénarios, simulation , désignation des portes paroles, média training, entretien régulier des RP, identification d’un réseau d’alliés, analyse régulière des médias classiques et mise en place d’une stratégie sur les réseaux sociaux.
Pendant
Respecter deux règles :
Assumer ses responsabilités.
Jouer la transparence en donnant le maximum d’informations aux médias.
Après
Faire de la crise une opportunité pour :
Analyser comment l’entreprise à su faire face et tirer des enseignements pour mieux agir une autre fois.
Engager des réformes de fond (changer de positionnement, modifier l’image, lancer des restructurations).

Agir rapidement

Le temps est une donnée fondamentale dans la gestion  d’une crise.
Sans réaction de l’entreprise la crise se poursuit sans relâche et fonctionne comme un système qui se nourrit lui-même.
Les médias et l’opinion publique l’entretiennent.
  • Les victimes peuvent constituer des groupes de pression.
  • Les clients peuvent appeler au boycott des produits.
  • Les parties civiles réclament des indemnités.
  • Les pouvoirs publics ordonnent une enquête.

Les typologies de crise

Familles de crise

Exemples

Agression criminelle
Sabotage, terrorisme.
Agression économique
OPA hostile, boycottage des produits grèves
Accident industriel
Marée noire,  accident de transport, avion, train, bus.
Catastrophes naturelles
Tempêtes, inondations, raz-de-marrée, tremblement de terre.
Défaillance partielle ou totale d’un équipement
Destruction d’un site, défectuosité d’un produit, défaut majeur de qualité, apnne des systèmes d’information.
Crise légale
Fraude, procès, mise en examen  d’un responsable.
Dissémination d’informations
Espionnage industriel, contrefacon.
Réputation
Scandale médiatique, rumeur diffamatoire.
Crise sociale
Conflit social, violence sur le lieu de travail, harcèlement moral ou sexuel, séquestration.
Santé
Contamination de produit, accident du travail, disparition d’un responsable, crise sanitaire, Covid19.
Règlementation
Modification des lois et décrets, lobbying pour défendre des intérêts contraire.

Que devons-nous  retenir ?

L’évaluation de l’exposition aux crises peut difficilement se faire sans l’aide d’experts ou spécialistes du domaine.
La démarche doit être conduite de façon très ouverte sous peine de centrer son attention sur des considérations étroites ou des événements trop évidents.
Vous devez laisser une place importante à la remise en question.
Il ne faut pas s’arrêter en chemin :
identifier le potentiel de crise n’est pas suffisant, toutes les procédures du monde ne vous mettront pas à l’abri.
Vous devez être en veille constante pour analyser votre environnement.

Contact

Confidentialité

Stratégie digitale : c’est décidé j’y vais !

Stratégie digitale : c’est décidé j’y vais !

Stratégie digitale : c’est décidé j’y vais !

les réseaux sociaux dans la stratégie digitale
Pourrait-on aujourd’hui rester une journée sans se connecter aux réseaux sociaux ?
Entre les social addicts et les anti-réseaux, un juste milieu est sans doute possible.
J’entends souvent face à cette réticence le mot peur.
Je ne suis pas une grande marque j’ai peur que cela ne serve à rien.
La peur de dévoiler sa stratégie.
La peur de devoir communiquer, mais que vais-je bien pouvoir dire ?
La peur des avis clients.
La peur de perdre des talents.
Vous me direz, la peur n’empêche pas le danger ? Alors décidé à vous lancer ?
Et si nous commencions plutôt par nous demander comment y asseoir sa présence ?
Comment préparer ce changement et quels axes de développement pourraient nous apporter une nouvelle stratégie ?
Voyons ensemble quels valeurs ajoutées ce canal peut vous apporter.

Vous positionner en tant qu’expert dans votre domaine

Les réseaux sociaux sont un moyen pertinent de parler de votre expertise dans le domaine qui vous concerne, partager des cas concrets, des actualités de votre secteur, des sujets qui vous inspirent.
Le réseau social vous donne la possibilité d’une approche personnalisée en contextualisant des cas pratiques, des sujets qui vous tiennent à cœur de partager.
C’est à vous que revient le challenge de fédérer et inspirer votre communauté pour lui donner envie de vous suivre :
N’oubliez pas que l’on recherche des personnalités avec une proposition de valeur claire et assumée.
Ne vous copiez pas la stratégie concurrente et souvenez-vous de l’adage « toujours imité, jamais égalé »
Notons également que c’est un bon moyen de gérer une partie de votre e-réputation.
En effet, le comportement du client a changé depuis ses dernières années, contents ou non, il passe du temps sur les réseaux sociaux pour donner son avis, vous poser des questions, se renseigner sur vos produits / services ou simplement être en contact avec votre entreprise.

Y mettre du sens : transparence et sincérité

Il est difficile d’engager ses cibles dans une relation pérenne sans faire preuve d’une extrême transparence.
Mettez du sens, un sujet sur lequel une marque s’engage sans vraiment de légitimité produira l’effet inverse que celui escompté :gare au bad buzz.
La transparence et la sincérité impliquent de réellement s’intéresser aux attentes, aux problématiques conscientes ou inconscientes de sa cible pour y répondre et y remédier efficacement.
Donner avant de recevoir sont les maître-mots, se tourner vers les besoins d’autrui plutôt que d’être centré sur soi-même est une règle essentielle qu’il faut pouvoir respecter naturellement pour créer l’envie et inspirer.

Donner un coup de pouce à la notoriété de l’entreprise

Si vous n’êtes pas connu, mais que vous souhaitez augmenter votre notoriété, les réseaux sociaux sont un support à intégrer dans votre stratégie globale.
L’effet ne sera pas immédiat, j’anticipe car c’est la question qui m’est systématiquement posée :
« quand vais-je avoir des retours ? »
Le déploiement d’une stratégie digitale demande du temps, de la patiente, une régularité.
Posez-vous les questions clés suivantes :
1/ Quel est le message ? Quelles sont mes valeurs ?
2/ Comment vais-je sensibiliser mes équipes et créer un groupe de travail ?
3/ Comment vais-je déployer ma stratégie en internet et en externe ?
4/ Ai-je les ressources suffisantes en interne pour travailler une présence régulière ?
 Pour que l’augmentation de la notoriété de votre entreprise soit réelle et pertinente, vous devez poser la bonne stratégie sur chaque réseau social en tenant compte de vos valeurs, votre ADN.
Comme vous pouvez le constater, vous devez adapter votre ligne éditoriale, votre message en fonction des réseaux, veillez également à prioriser les canaux en fonction de votre secteur, de vos ressources, il ne sert à rien d’être présent partout mais de manquer de régularité dans l’animation.
Entre Facebook, LinkedIn, Instagram, Twitter, Xing, Pinterest à vous de définir la proposition de valeur claire et assumée à mettre en avant pour chaque réseau
Comme vous devez vous en douter, que vous soyez connu ou non, la notoriété, pour une entreprise, est très importante.
Il faut donc savoir tirer profit des réseaux sociaux pour augmenter sa notoriété, et travailler une communauté ciblée, qui deviendront peu à peu vos ambassadeurs

Améliorer le référencement naturel de votre site

Si vous avez un site Internet, il est important de penser au référencement naturel.
Outre veiller à travailler les mots clés de votre secteur et choisir de vous faire accompagner par un expert si vous n’avez pas de ressources internes.
Les réseaux sociaux (SMO – Social Media Optimization) ont un impact indirect sur votre stratégie de référencement naturel (SEO).
Les réseaux sociaux vous permettent de pluraliser les sources de trafic qui convergeront vers votre site.
Notamment la consultation de votre article sur votre onglet blog, un intérêt plus marqué à consulter votre site, nous le savons le taux de clic est un critère fondamental pour vous faire gagner des places sur Google !
Gardons surtout à l’esprit que diversifier ses stratégies évitent de se rendre dépendant d’un canal en particulier.

80 % de la réussite est dans le premier pas  – Woody Allen –

Contact

Confidentialité

Le choix des couleurs dans sa stratégie marketing : entre créativité et ingéniosité

Le choix des couleurs dans sa stratégie marketing : entre créativité et ingéniosité

Le choix des couleurs dans sa stratégie marketing : entre créativité et ingéniosité

Les couleurs sont omniprésentes dans nos vies et affectent notre perception de choses, notre humeur ou encore notre comportement.
Du fait de la composition de nos cerveaux et des liens entre la vue et la perception, la couleur nous affecte tous à fort niveau.
Le rôle psychologique qu’elles détiennent peut motiver fortement à l’acte d’achat.
Leur choix n’est donc pas anodin dans votre stratégie marketing et est essentiel pour votre entreprise.

SYMBOLIQUE DES COULEURS

Les couleurs procurent des émotions qui peuvent calmer, exciter ou encore rassurer des individus.
Elles sont porteuses de nombreux sens et symboles et peuvent en dire long sur la personnalité et l’identité d’une entreprise.
Cependant, avant de se lancer dans la création de votre charte graphique, il est essentiel de bien en connaître les codes.
En fonction des pays ou encore des cultures, leur signification peut s’avérer être complètement opposée.
C’est pourquoi il faut se montrer vigilant lors du choix de vos couleurs car les visiteurs de votre site internet sont susceptibles de venir du monde entier.
D’un point de vue général, le choix des couleurs s’effectue en fonction de votre cible. Si votre entreprise a pour cœur de cible les enfants, les couleurs vives sont à favoriser.
Si votre cible est masculine vous serez amené à utiliser des couleurs brutes.
À contrario, vous utiliserez des couleurs pastel si cette dernière est féminine.
La notoriété de la marque augmenterait de 80% si vous utilisez la couleur la plus adaptée à votre marque, produit ou service.
De plus, 85% des consommateurs achètent un produit en fonction de sa couleur.

LE BLEU

Si vous cherchez à déployer une marque d’apparence calme et sereine, le bleu est la couleur idéale.
Elle crée un sentiment de sécurité, d’apaisement, de productivité et de loyauté.

LE BLANC

Synonyme de pureté et de sécurité, cette couleur est également utilisée pour projeter la neutralité.
Très utilisé par les spécialistes du marketing dans l’utilisation de coupons et réductions de prix, le blanc s’avère être la meilleure couleur pour créer des contrastes.

LE JAUNE

Cette couleur vive stimule l’esprit et est adaptée pour des sites internet créatifs.
Elle favorise la communication, sollicite les yeux et apporte de la gaieté. D’un point de vue marketing, elle dégage optimisme et jeunesse.

LE NOIR

Il s’agit de la couleur liée à la sophistication, au mystère et au contrôle.
Elle est utilisée pour vendre des produits élégants et le haut de gamme car elle attire l’attention et est synonyme de subtilité et de raffinement.

L’ ORANGÉ

Il inspire avant tout la joie de vivre, l’enthousiasme et la chaleur.
Dans le marketing cette couleur est utilisée pour influencer les acheteurs impulsifs et démontrer le bon rapport qualité-prix.

LE ROUGE

Cette couleur se rapporte à des sites internet plutôt masculin et dynamique et évoque des émotions fortes telles que la passion ou encore l’amour.
Dans le domaine du marketing, il est également associé à l’augmentation de la fréquence cardiaque et aux achats impulsifs.
Connu pour stimuler l’appétit, il est souvent utilisé dans de nombreux restaurants et peut être synonyme de sécurité et de jugements rapides.

LE VERT

Cette couleur signifie la fraîcheur, la santé ou encore la tranquillité. Elle fait appel à la nature et dénote la croissance.
En marketing, elle est déployée en magasin afin de créer une sensation de bien-être et attire le plus souvent les clients qui respectent l’environnement.

LE VIOLET

Le violet apporte mystère, richesse et sagesse.
Dans le domaine du marketing il est utilisé pour calmer et laisser place au rêve et à son imagination.
Il s’agit de la couleur principale dans les entreprises créatives.

Le choix des couleurs, un moyen de se différencier ?

Le choix des couleurs influence les perceptions, les cognitions mais aussi les récepteurs sensoriels.
C’est pourquoi on leur attribue plusieurs fonctions :

 

L’ alerte : elle a pour but d’attirer l’attention à l’aide d’une couleur spécifique.

 

La séduction : elle permet d’éveiller les sens et susciter le plaisir.

 

➤  Le (ré)confort : elle a pour objectif de créer une expérience positive.

 

Les couleurs font partie de la communication non verbale.
Cela permet de transmettre des messages et des significations rapidement à leurs interlocuteurs.
Elles sont en mesure de modifier les comportements d’achat et notamment si votre entreprise opte pour une communication visuelle forte et cohérente.
Les couleurs sont au cœur de chaque produit, de chaque publicité et au sein de chaque point de vente.
Les décisions stratégiques les concernant ne sont donc pas à prendre à la légère.

Un outil marketing performant

Gardez à l’esprit que les couleurs sont le premier élément perçu et mémorisé par vos clients potentiels.
Afin de se différencier de la concurrence, vous devez innover afin de vous démarquer et mieux singulariser votre offre.
C’est à ce moment précis que vous pouvez vous pencher sur une stratégie de marketing sensoriel et ainsi favoriser cette différenciation en stimulant plus ou moins les zones du cerveau les plus instinctives.
Pas uniquement un élément esthétique, la couleur permet une identification plus rapide d’une marque et attire l’attention sur certaines caractéristiques de vos produits.
Les nuances de couleurs sont très nombreuses.
Vous avez donc le choix pour définir votre identité de marque et envoyer votre propre message à votre cible.
Votre marque doit être facilement reconnaissable et identifiable dans l’esprit des consommateurs.

Nos conseils pour choisir les couleurs de votre entreprise

  • Distinguez-vous de vos concurrents afin de vous démarquer et affirmer votre personnalité.
  • Soyez originaux tout en mesurant l’impact de vos choix
  • Posez-vous les bonnes questions :
    Par Quelle(s) couleur(s) représenter la personnalité de mon entreprise ?
    Quelle(s) couleur(s) s’adapte(nt) aux caractéristiques de vos produits /services ?
Conseil : Optez pour 3 couleurs maximum.

Contact

Confidentialité

La notoriété : quel impact pour l’entreprise ?

La notoriété : quel impact pour l’entreprise ?

LA NOTORIÉTÉ : quel impact pour l’entreprise ?

Quelle est l’importance de la notoriété sur l’entreprise et son activité ?

Développer sa notoriété est un des objectif clé d’une entreprise si elle veut performer sur son marché et atteindre ses objectifs. Voici un guide qui vous aiguillera pour y parvenir.

Qu’est-ce que la notoriété ?

Définition générale

On définit la notoriété comme étant le niveau de connaissance qu’un individu a d’une entreprise, d’une marque, d’un produit ou d’une personne.

Les différents types de notoriété

On distingue :
  • La notoriété spontanée (unaided recall, spontaneous recall) représentant le nombre d’individus en mesure de citer spontanément le nom du produit, de la marque ou de la personne.
  • La première marque citée correspond à notoriété spontanée de premier rang, dite « Top of Mind ».
  • La notoriété assistée (aided recall, roster recall, recognition) exprimant le nombre d’individus désignant le nom du produit, de la marque ou de la personne, d’après une liste de noms qui leur est soumise.
  • La notoriété prouvée (proved recall) correspondant au nombre d’individus capables de citer certaines caractéristiques de la marque, du produit ou de la personne, prouvant son identification.

Notoriété et image de marque

Ces deux notions proches sont corrélées :
la notoriété dépend de l’image de l’entreprise en question.
Avant d’atteindre un certain degré de notoriété, il faut donc au préalable construire une image de marque.
C’est la démarche marketing dite du « Branding ».
Cela comprend le nom de l’entreprise, son logo, sa charte graphique (couleurs et polices d’écriture).
C’est la base que toute entreprise, quelque soit son secteur d’activité ou le marché sur lequel elle exerce son activité, doit posséder.
Ces éléments ne sont pas choisis au hasard, une réelle démarche de réflexion créative est nécessaire car cela va directement toucher votre cible potentielle, vos prospects et vos clients et impacter l’image que vous renvoyez.
Cette démarche de réflexion touche à plusieurs domaines, notamment : l’esthétisme et les contraintes qu’imposent les supports de diffusion ainsi que la psychologie du consommateur.
L’objectif est que votre marque imprègne un souvenir, idéalement positif et différenciant pour qu’on se rappelle de vous, mieux même, qu’on s’y identifie.
L’idéal, c’est de susciter l’émotion :
Votre image de marque est d’abord une construction émotionnelle.
Le public réagit beaucoup plus facilement à l’émotion qu’à la raison, mais les gens aiment rationnaliser leurs choix. 
Drayton Bird

Quel est son intérêt ? Pourquoi la développer ?

Produire un bien ou proposer un service de qualité, c’est bien ; le faire connaître à son public cible, c’est plutôt intéressant dans l’objectif d’augmenter son chiffre d’affaires.
L’intérêt d’avoir une forte notoriété est de pouvoir générer du lead facilement et donc in fine du chiffre d’affaires :
les futurs clients sont plus enclins à vous rencontrer ou à acheter votre produit et ont moins d’appréhension car ils ont en quelque sorte confiance en vous et en vos compétences.
Il est primordial de garder en tête que la construction de notoriété est un processus qui s’inscrit dans le temps et qui se fait par étapes.
Il faut adopter une stratégie de communication précise et définie en amont.
Il n’y a pas une stratégie valable et efficace pour toute entreprise, il faut la construire en fonction de :
  • Votre environnement
  • Qui vous êtes
  • Ce que vous faites
  • Message à diffuser
  • Moyens financiers dont vous disposez
  • La démarche préalable à la définition d’une stratégie marketing et de communication consiste en des études de marché, de concurrence, de tendances actuelles afin de bien se positionner sur le marché et d’anticiper les tendances qui feront la différence auprès de votre cible.
Déroger à sa stratégie peut avoir de graves répercussions :
Cette maxime est d’autant plus vraie aujourd’hui, dans un monde digital où tout se sait:
Il faut 20 ans pour construire une réputation et cinq minutes pour la détruire.
Warren Buffet

homme d’affaires, professeur et écrivain américain du XXIe siècle

Par quels moyens développer sa notoriété ?

Les médias dits « traditionnels »

Qui dit développer sa notoriété dit diffuser son image, son message à la bonne cible.
On emprunte souvent la phrase de Brian Koslow : « le meilleur des médias, c’est le bouche à oreille. » (BAO en terme marketing)
Cela est vrai, mais dans une certaine mesure.
En effet, le bouche à oreille est un vecteur efficace de communication car il suscite un engagement fort du fait de la personne qui véhicule le message :
c’est souvent un ami, un proche à qui ont fait confiance.
Néanmoins, ce canal de communication est difficilement contrôlable par l’entreprise.
Aussi, il est difficilement mesurable.
L’entreprise cherche à contrôler son image et le message qu’elle veut envoyer.
On peut se tourner vers les médias dits « traditionnels » comme l’affichage, la presse, la télévision, le cinéma ou la radio mais ces derniers représentent un coût financier non-négligeable et une diffusion définie dans le temps.
Leur utilisation n’est pas toujours pertinente.
Ils sont le plus souvent adaptés aux entreprises B to C aux moyens conséquents.
On peut aussi se tourner vers de la communication dite « hors-média » comme les opérations promotionnelles dans la rue « street-marketing ».
Mais aujourd’hui, le meilleur moyen pour toute entreprise, quel que soit son secteur d’activité, de faire grandir sa notoriété, c’est bien entendu par la présence sur les médias digitaux.
On entend par là :

 

Site internet, vitrine ou marchand

 

Réseaux sociaux

 

Blogs spécialisés

 

 Ces médias permettent de diffuser le message voulu, à un public ciblé au moment voulu.
C’est le domaine d’action du marketing digital.
Pour ne pas s’y perdre et gagner en efficacité, il est important de définir la stratégie appropriée à votre besoin.
Il faut adopter des choix stratégiques qui mèneront à bien les objectifs fixés. Par exemple, sur quel réseau social interagir ? Comment ? A quelle fréquence ?
Il vaut mieux se faire guider par des experts du métier que de s’y lancer seul, c’est le moyen le plus sûr pour parvenir à ses objectifs.
Voici une liste exhaustive des avantages qu’offre le marketing digital :
  • Le marketing digital permet une interaction directe avec le client
  • Les informations obtenues sur les consommateurs vous aident à adapter l’offre et à proposer un produit ou service personnalisé qui correspond à leurs besoins
  • Le marketing digital favorise la fidélisation et la satisfaction des clients par une relation durable et de qualité
  • Il permet aussi de faire des économies de coût et de budget : s’offrir un site web coûte moins cher qu’installer une boutique physique ;
  • Le marketing digital crée une disponibilité 7 j/7, 24 h/24 de votre entreprise
  • L’ouverture à l’international est facilitée
  • Le gain de visibilité améliore votre image de marque et permet de toucher un public plus large
  • Le marketing digital offre bien plus de facilités et de possibilités (pour l’entreprise, mais aussi pour les salariés grâce au télétravail)
  • Les résultats sur les performances de votre entreprise sont beaucoup plus précis grâce à l’analyse des KPI (Key Performance Indicators)
  • Le marketing digital permet également de cibler de nouveaux clients, de détecter des leads et ainsi de se différencier de la concurrence grâce à une stratégie sur mesure.
En résumé, les démarches pour parvenir à une forte notoriété et une image positive demandent au préalable la définition de stratégies qui découlent de choix, dans le but d’atteindre des objectifs fixés.
Le marketing digital est un formidable outil pour y parvenir et est sans conteste, aujourd’hui, un moyen très efficace.
La formule idéale pour gagner en notoriété et donc en chiffre d’affaires est d’accorder le bon mix entre stratégie média, hors média et digitale.

Contact

Confidentialité

Analyser et comprendre son environnement concurrentiel

Analyser et comprendre son environnement concurrentiel

Analyser et comprendre son environnement concurrentiel dès la rentrée

L’analyse de votre environnement concurrentiel ne s’effectue pas uniquement durant la création de votre entreprise.
L’environnement recouvre une grande diversité d’influence, certaines pouvant impacter directement votre société.
Votre analyse doit être régulièrement mise à jour car le marché est en perpétuel mouvement.
Et si vous profitiez de la rentrée pour refaire le point ?

L’étude de votre marché

Activité de recherche et d’analyse de certains éléments spécifiques à votre marché et à vos concurrents, l’étude concurrentielle ne demande pas un suivi régulier.
Cependant avec les mouvements continus du marché, il est important de vérifier les potentiels changements sur ce dernier.
Cette étude a pour but de comprendre et d’anticiper les besoins des consommateurs.
Elle n’est pas uniquement réservée aux sociétés qui souhaitent se lancer et peut répondre à divers objectifs :
Analyser la situation du marché existant avant de se lancer.
Comprendre et anticiper les besoins et les attitudes des consommateurs sur la base de leur mode de vie, de consommation ou encore d’utilisation d’un produit.
Mesurer la satisfaction de vos clients par rapport à vos biens ou services dans une optique de démarcation.
Vous pouvez tout à fait réaliser une étude quantitative sous forme de sondage afin de récolter des données chiffrées ou encore effectuer une étude qualitative en recueillant des avis auprès de vos consommateurs.

La veille concurrentielle pour rester attentifs aux activités de vos concurrents

Et si vous gardiez un œil sur les faits et gestes de vos concurrents ?

L’activité de veille concurrentielle s’inscrit dans la durée et vous demande de rester attentif à ce que fait la concurrence.
L’arrivée de la rentrée peut constituer le moment idéal pour vérifier les éventuels changements effectués par vos concurrents.
De nos jours, trop peu d’entreprises peuvent se permettre de négliger l’évolution de leur environnement.
Des domaines comme les technologies de l’information, la biotechnique, le marketing, l’industrie, la sécurité intérieure ou encore la mode, demandent un suivi rigoureux et régulier car leurs cycles d’affaires sont plus courts et connaissent des innovations de rupture fréquentes.
Tout entreprise a tout intérêt à mener à bien vos actions de veille car elles peuvent constituer une pratique de bonne gouvernance et de gestion responsable des risques.
Il est essentiel de prévoir ce qui pourrait éventuellement se passer et ainsi saisir les opportunités qui s’offrent à vous.
 De plus, vous serez plus à même de déjouer les menaces potentielles sur votre marché et recadrer vos stratégies.

Définir son positionnement concurrentiel

Le positionnement concurrentiel constitue un vrai choix pour l’entreprise.
C’est une décision fondamentale pour chaque dirigeant qui se doit de donner la direction à suivre ainsi que la vision de la société.
À la rentrée, vous pouvez tout à fait faire le point sur votre situation et analyser la place que vous occupez sur votre marché en analysant vos parts de marché.
Êtes-vous leader ? Challenger ? Suiveur ? ou encore Outsider ?
Votre position concurrentielle repose sur vos compétences et vos facteurs clés de succès et chaque dirigeant doit intégrer dans son analyse deux variables :
1: L’évolution de son environnement
2: L’évolution du degré de maîtrise des facteurs clés de succès

En résumé ce qu’il faut retenir pour mener votre analyse concurrentielle :

  • Nos conseils pour une étude de marché optimisée :
Posez-vous les bonnes questions :
  • Si vous souhaitez créer une entreprise, demandez-vous ce que vous allez vendre ?
·         À qui ?
·         À quel besoin mon offre répond-elle ?
·         Définissez la méthodologie que vous souhaitez mettre en place
·         Interprétez vos résultats afin de vous donner des pistes d’amélioration de vos offres ou services.
Si vous ne disposez pas d’un spécialiste pour mener ce genre d’étude en interne, vous pouvez tout à fait passer par un organisme externe.
  • Nos conseils pour mettre en place votre veille concurrentielle :
Avant toute chose, vous devez revoir la sélection de vos concurrents.
Avec les évolutions du marché, vous n’êtes pas à l’abris de voir apparaître de nouveaux entrants prêts à vous prendre quelques parts de marché.
Listez-les et divisez-les en 3 catégories, afin d’avoir une meilleure visibilité de la situation.
Vos concurrents directs :
  • Il s’agit de ceux qui ont le même cœur de cible que vous et qui proposent un produit ou service similaire au vôtre.
Vos concurrents indirects
  • Ce sont ceux qui proposent un produit ou service différent du vôtre mais qui répond à un même besoin.
  • Vos concurrents de substitution : les produits ou services proposés sont différents des vôtres mais sont destinés à la même cible.
De plus, essayez de vous glisser dans la peau des clients de vos concurrents.
Pour ce faire, demandez-vous comment ces derniers vendent-ils leurs produits ou services ? 
Vous pouvez vous rendre directement en boutique ou simplement sur leur site internet et sur leurs réseaux sociaux et ainsi comparer votre stratégie à la leur. 
Nos conseils pour définir son positionnement concurrentiel :
Établissez un diagnostic commercial de votre entreprise en analysant la concurrence avec la méthode des 5 (+1) forces de Porter.
  • Découvrez et cultivez les points de différenciation de votre entreprise et votre valeur ajoutée.
  • Soyez cohérent avec votre positionnement, seule la proposition de valeur compte.

Des outils à votre disposition

Des outils à votre disposition pour rester en avance sur votre marché : 
Pour vous aider dans vos démarches, il existe de nombreux outils digitaux qui vous permettent d’analyser votre concurrence dans les moindres détails.
Vous distinguerez ainsi les points qui constituent leurs forces et ceux qui définissent leurs faiblesses en analysant différents types de veille (média, réseaux sociaux, tarifaire, site internet, éditoriale).
Ainsi vous aurez une meilleure vision sur les opportunités et menaces pour votre entreprise.
  • Ahrefs: cet outil vous offre la possibilité d’analyser le backlinks de vos concurrents. Vous verrez ainsi le nombre de backlinks du site, le nombre de domaines référant, le volume de trafic naturel et le nombre de mots-clés organiques.ahrefs logo
    Google Alertes: cet outil gratuit proposé par Google, est très utile si vous souhaitez effectuer votre veille concurrentielle sur le web. Vous recevez des alertes directement dans votre boîte mail lorsqu’une page ou un article contient un mot-clé spécifique. logo google alerts
 SEMrush: ce logiciel simple d’utilisation, vous permet d’analyser très clairement l’activité marketing de vos concurrents : SEO, publicité, content marketing, social marketing.

semrush logo

  • SimilarWeb : il s’agit de l’un des meilleurs outils gratuits pour obtenir des statistiques de trafic des sites web de vos concurrents. Vous pourrez ainsi établir un benchmark des données concurrentielles aisément.

    similarweb logo

« Le plus difficile est de se décider à agir, le reste n’est que de la ténacité »
Amelia Earhart

Contact

Confidentialité