fbpx

Définissez en avance vos besoins en accompagnement. Que vous soyez un consultant, une TPE, une PME ou un Grand Groupe, lorsque vous décidez d’être accompagné(e), la chose la plus importante que je vous recommande c’est de définir à l’avance vos besoins en accompagnement.

Un commercial peut effectuer de nombreuses tâches seul, mais lorsqu’il s’agit de projets
plus importants et d’initiatives plus complexes, vous avez besoin d’un partenaire. Cet
article de blog couvrira certains des principaux défis auxquels vous serez confronté
lorsque vous êtes à la recherche du bon partenaire.

Cela vous éviterait de perdre du temps, d’énergie mais surtout de ressources .

Je cherche à externaliser, voici les 4 questions à se poser
pour déterminer ma stratégie d’accompagnement
  • Répertoriez une liste de vos activités : celles qui sont rentables et qui ne le sont pas, celles
    qui sont chronophages, que ressources humaines et en temps
  • Analysez les résultats de l’entreprise, si les objectifs sont atteints dans le temps ?
    Ensuite, élaborez un cahier des charges avant de vous faire accompagner ?
  • La raison ? C’est que cela vous aide à mieux vous orienter et guider facilement l’entreprise
    qui vous accompagnera !

J’y vois plus clair sur mes besoins en accompagnement, je
vous propose 6 conseils pour bien définir les missions

  • Alignez-vous sur la vision de votre entreprise.
  • Créez une mission spécifique pour chaque activité commerciale et digitale , marketing, RH,
    management.
  • Définissez les valeurs de votre entreprise et celles que doit avoir votre futur partenaire, le
    HTOH est un élément essentiel pour cet accompagnement
  • Identifiez votre marché cible et définissez vos actions prioritaires lissées sur une année.
  • Fixez votre budget de cet accompagnement pour la ou les missions et soyez transparent
    sur cette partie financière.
  • Créez un groupe de travail parmi vos collaborateurs et assurez-vous de leur implication
    pour avancer avec le partenaire choisi, un accompagnement réussi est un mix de richesse
    interne et de vision objective externe

Et maintenant, vous sentez vous prêt à définir la carte de
votre accompagnement ?

Pour chaque situation identifiée dans la carte du contexte général de l’entreprise, déterminez
vos besoins en accompagnement. Ne prescrivez la solution à mettre en place que si vous êtes
dans une urgence impérieuse. Dans les autres cas, exprimez vos besoins en termes de résultats à
atteindre.
Utilisez la carte des besoins d’accompagnement pour définir vos attentes. Cette méthode vous
évitera de faire une commande d’accompagnement. Cette dernière est une solution qui répond à
l’urgence mais qui ne permet pas au prestataire de sortir des sentiers battus.
Éviter d’aller trop vite vers la solution et plutôt de se rapprocher des accompagnateurs sous la
forme de questionnements, de problématiques à résoudre. Ils pourront alors déployer leur
créativité et leur professionnalisme pour vous faire des propositions.

Poser le cadre est essentiel, le partenaire ne se substituera pas à vous ou vos
collaborateurs, il intervient en parfaite collaboration :

  • Le cadre doit donc être clarifié dès le départ avec la direction et vos collaborateurs afin que
    chacun puisse rapidement prendre ses marques par rapport à cette collaboration et puisse
    en tirer pertinence et valeur ajoutée.
  • Evoquez bien les points organisationnels avec le prestataire afin d’éviter tous non dits.
  • Prévoyez des points réguliers, rapides avec les outils collaboratifs à disposition , c’est une
    excellente manière d’instaurer une véritable relation sur le long terme .
  • L’intervenant vous indiquera également les modalités de feedback dans sa proposition.

Créer les conditions de confiance de cet accompagnement

Il est primordial de choisir un partenaire avec qui vous avez envie de travailler, l’énergie positive
et le plaisir que vous aurez à dynamiser mutuellement les actions de la mission sont des
éléments fondamentaux
Par expérience un oui mais… c’est un nom.
Je parle bien de la personnalité et non du budget, il peut y avoir un excellent feeling mais un
budget qui vous freine à finaliser avec un intervenant externe.

  • Analysez bien les compétences de l’intervenant , la confiance se construit sur la base de
    l’action et non des théories
  • Déterminez bien ensemble les modalités de collaboration, le degré d’autonomie la notion
    de feedback
  • Validez bien que le climat de la mission est propice à la réussite tant bien avec les éléments
    internes qu’externes.
  • Ces éléments sont clés pour donner de bonnes bases à votre collaboration que vous allez
    mettre en place
    LA CONFIANCE SE CONSTRUIT , ELLE NE SE DECIDE PAS.

L’accompagnement, une amélioration continue….

Vous l’avez bien compris, cette coconstruction vous permet de parvenir à une compréhension
commune globale de votre objectif et du type d’accompagnement dont vous avez besoin.
Nous espérons que cet article vous aura apporté la clarté nécessaire sur le processus à mettre en
place pour le choix du bon partenaire pour votre entreprise. De nombreuses considérations
sont,t à prendre en compte.
Gardez bien à l’esprit que l’enjeu de l’externalisation n’est pas d’entrer dans une stratégie déjà
prédéfinie mais de conduire avec vous une réflexion qui allie la richesse interne de l’entreprise à
l’objectivité externe que vous apportera cette ressource
Cette coconstruction vous permettra d’aboutir à des solutions et des réflexions communes
auxquelles vous n’auriez vous abouti seul.
La chose la plus importante en communication, c’est d’entendre ce qui n’est pas dit » Peter Drucker
Bonne réussite à vous !